Des Vallés
Légendaires
Les vallées de notre pays "La Marina Alta" synthétisent les deux éléments fondamentaux du monde méditerranéen: la montagne et la mer, formant un paysage aux bleus transparents et aux verts intenses.

Ses côtes abruptes, avec des falaises impressionnantes, renferment des ports et des criques abritées. A quelques kilomètres de la côte on voit apparaître un paysage de petites vallées "Les Valls de La Marina", avec des terrasses sur leurs flancs et des hauts sommets.


Au sommet du Cavall Verd

Benimaurell au
printemps
Nos montagnes sont couvertes de yeuses, de pins, de caroubiers, de palmistes, et de ciste blanc; à côté des chemins et des anciens cours d'eau on trouve la valériane rouge et les lauriers roses, qui remplissent le paysage de couleur. Les amandiers et les cerisiers, avec leurs floraisons successives et les tonalités rouges de l'automne, marquent le printemps et l'été. Les petits jardins potagers particuliers viennent compléter la palette des couleurs.
Les premières implantations humaines de ces terres datent du paléolithique, cette zone étant l'une des plus riches en peintures rupestres "macro-schématiques", récemment classées au Patrimoine mondial de l'Unesco. Nous pouvons les admirer dans les nombreux abris de La Vall de La Gallinera, le Pla de Petracos ou le Barranc de l'Infern, entre autres.
Terrasses de cerisiers en automne

Un ruisseau près de Fleix
L'empreinte arabe se reflète sur les châteaux et les tours de guet qui jalonnent nos vallées, leurs terrasses, leurs canalisations et les noms de nos villages qui ne peuvent cacher leur origine: Benissivà, Benialí, Benimaurell.... Les morisques ont occupé ces terres jusqu'au XVIIème siècle, se résistant courageusement à les abandonner, et, après leur expulsion définitive, elles ont été repeuplées par des colons venus de Majorque.
Nos villages, petits pour la plupart - certains n'atteignant pas la centaine d'habitants - sont accueillants et beaucoup d'entre eux comptent déjà des installations et des infrastructures pour les randonneurs et les visiteurs en général. Ils sont la face cachée de la Costa Blanca, qui reste à découvrir.
Parmi ces vallées, La Vall de Laguar se remarque par sa beauté impressionnante; elle se montre aux yeux du voyageur encadrée par les sierras du Penyo ou du Cavall Vert au Sud et de La Carrasca au Nord, celle-ci étant découpée par l'impressionnante brèche du Barranco del Infierno ("gorge de l'enfer"). Vers l'Est, les plaines verdoyantes couvertes d'orangers et, plus au fond, la ligne bleue de la mer.
Les gorges du
Barranco del Infierno

Sur les flancs fertiles du Cavall Verd ("cheval vert") se trouvent les trois villages de la vallée: Campell, Fleix et Benimaurell, comptant près de neuf cents habitants.

L'histoire de Laguar ou Al-Ahuar (les grottes) est inexorablement liée à son origine arabe et aux morisques.


Lever de soleil sur le Cavall Verd

Lorsque le roi Philippe III donne l'ordre de leur expulsion et que les navires sont déjà prêts dans le port de Denia pour les transporter en Oran, les morisques de Laguar, conduits par la légendaire guérisseuse Ezmé, se réfugient autour de leur montagne mythique, le Cavall Verd, car selon une ancienne légende, un cheval vert viendrait les délivrer.

Finalement ils se rendent au somment de la montagne. Le massacre est terrible et la vallée est désertée. Quelques années plus tard, la famille Borja, ou Borgia, propriétaire de la vallée, accorde la concession du village à 27 familles de colons de Majorque qui nous ont laissé leurs coutumes, leur langue et leur gastronomie.
La Casota - Turismo Rural ..........Tel: ..965 58 36 46 / 629 50 17 42 .......... info@lacasota.com